Sélectionner une page

Biographie

Biographie

“Son père au piano s’essayant au concerto de Schumann en chantant à tue-tête les répliques de l’orchestre, voilà la première image que Joséphine a eu de la musique. De là, un pas a suffi pour que le piano devienne sa vie.

Au cours de ses études à Leipzig, Bruxelles, Cologne et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Joséphine Ambroselli se forme notamment auprès de Jean-Claude Vanden Eynden, Piotr Anderzewski, Anthony Spiri, Anne Le Bozec, Emmanuel Olivier et Maria Belooussova.

Invitée à jouer avec orchestre (Karlovy Vary Symphonic Orchestra, Orchestre de chambre de Toulouse, …) ou avec chœur, Joséphine chérit tout particulièrement la musique de chambre et se spécialise dans le travail avec voix. Ses partenaires privilégiés sont la soprano Marie Perbost et la mezzo-soprano Marine Chagnon.

Avec Marie Perbost, Joséphine remporte le Premier Prix de Duo Chant-Piano au concours international Nadia et Lili Boulanger en 2015, est lauréate du Concours international « Les Saisons de la Voix » de Gordes en 2014 et obtient le prix spécial des « Amis du Lied » au concours international de Lied de Enschede (Pays-Bas) en 2013. Leur premier disque, Une jeunesse à Paris, paraît chez Harmonia Mundi en 2019.

Son dernier album Ljus – Swedish Songs, enregistré avec la mezzo-soprano Marine Chagnon et paru chez Mirare en 2022, met à l’honneur la musique suédoise, que Joséphine affectionne tout particulièrement.

Par ailleurs, Joséphine Ambroselli puise sa force et son audace dans le mélange des genres artistiques. Après des études poussées de littérature allemande, elle crée en 2011 à Bruxelles son premier spectacle multidisciplinaire Fugue en fuite – Heading Headlong, dans lequel elle réinterprète la polyphonie de Jean-Sébastien Bach avec la danse et la vidéo. Elle crée en 2015 Le ciel était trop bleu, un roman musical librement inspiré du roman “Une vie” de Guy de Maupassant et monte en 2018 le stand-up lyrique Une jeunesse à Paris avec Marie Perbost. Le travail du peintre, fantaisie musicale, gestuelle et dansée, autour de la musique pour piano et de mélodies de Francis Poulenc voit le jour en 2019.

Joséphine Ambroselli est actuellement professeure et accompagnatrice au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris, au Choeur de l’Orchestre de Paris et à la Maîtrise Populaire de l’Opéra Comique.