Son père au piano s’essayant au concerto de Schumann en chantant à tue-tête les répliques de l’orchestre, voilà la première image que Joséphine a eu de la musique. De là, un pas a suffi pour que le piano devienne sa vie.

Au cours de ses études à Leipzig, Bruxelles, Cologne et au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Joséphine Ambroselli se forme notamment auprès de Jean-Claude Vanden Eynden, Piotr Anderzewski, Anthony Spiri, Anne Le Bozec, Emmanuel Olivier, Maria Belooussova.

Invitée à jouer avec orchestre (Karlovy Vary Symphony Orchestra, Orchestre de Chambre de Toulouse, …) ou avec chœur, Joséphine chérit tout particulièrement la musique de chambre et se spécialise dans le travail avec voix.

Elle forme en particulier un duo pétillant avec la soprano Marie Perbost. Ensemble, elles remportent le Premier Prix de Duo Chant-Piano au concours international Nadia et Lili Boulanger en 2015, sont lauréates du Concours international « Les Saisons de la Voix » de Gordes en 2014 et obtiennent le prix spécial des « Amis du Lied » au concours international de Lied de Enschede (Pays-Bas) en 2013. Leur premier disque, Une jeunesse à Paris, sort chez Harmonia Mundi en février 2019.

Par ailleurs, Joséphine Ambroselli puise sa force et son audace dans le mélange des genres artistiques. Après des études poussées de littérature allemande, elle crée en 2011 à Bruxelles son premier spectacle multidisciplinaire « Fugue en fuite – Heading Headlong », dans lequel elle réinterprète la polyphonie de Jean-Sébastien Bach avec la danse et la vidéo. Elle créé en 2015 « Le ciel était trop bleu », un roman musical librement inspiré du roman Une vie de Guy de Maupassant et monte en 2018, avec Marie Perbost et Benjamin Athanase, le spectacle « Une jeunesse à Paris ». Son nouveau projet, « Le travail du peintre », est actuellement en cours de création.

Dans une volonté de transmettre la musique avec joie et bienveillance, Joséphine consacre également une partie de son temps à l’enseignement du piano et de l’éveil musical, qu’elle propose selon une méthode tout à fait particulière, inspirée des pédagogies de Maria Montessori et de Marie Jaëll.

Joséphine Ambroselli est actuellement accompagnatrice de la classe de direction de chœur de Marc Korovitch au CRR de Paris.